Français
Actualités
Respectons la terre et les Galets Voyageurs Version imprimable Adresse Email

Respectons la Terre et les Galets Voyageurs

 

Suite au décès de leur fille Eva, qui rêvait de voyager, le 20 avril 2013 d'une méningite, Stéphane Reynaert et son épouse ont lancé le projet des "Galets Voyageurs". Le principe : déposer un galet au gré des déplacements, collecter les photos prises du galet, ainsi que les coordonnées GPS pour les inscrire sur une carte publique  sur la Galerie Google Maps.
Dans le cadre de l'Opération Atacama Jeunes de Montreuil, l'Association Respectons la Terre participera à cette initiative en déposant un galet dans le lac le plus haut du monde situé au sommet du Licancabur (5 916 m).
 
22.02.15 - Animation en altitude ! Version imprimable Adresse Email

Animation en Altitude !

Dimanche 22 février, Charles Hedrich sera présent au restaurant "Chez la Tante"sur le domaine skiable Megève/Mont d'Arbois/Saint-Gervais-les-Bains pour présenter l'expédition "Traversée du désert d'Atacama en autonomie" et les images de la reconnaissance terrain.
Possibilité de réserver votre déjeuner avec l'aventurier , mais aussi de commander le livre Charles Hedrich, n°1 du sport Aventure pour une dédicace !
Entrée libre.

 

 

http://www.charleshedrich.com/images/ACTU2015/affiche%20atacama%20chez%20la%20tante%20dimanche%2022%20fevrier%20png.png

 

 
12.02.15 - Conseil Municipal de Montreuil Version imprimable Adresse Email

 

12.02.15 - Conseil Muncipal de Montreuil.

Vote à l'unanimité de la subvention pour l'Opération 2015 avec les Jeunes de Montreuil organisée par l'Association d'Intérêt Général, Respectons la Terre.

 

 

 

 

M. Le Maire / Patrice Bessac : Nous passons maintenant à la délibération 4, approbation d’une convention de partenariat et de financement entre la ville de Montreuil et l’Association Respectons la Terre pour la mise en œuvre du projet 2015 de sensibilisation au développement durable et l’organisation d’une action de sport nature aventure dans le désert de l’Atacama au chili. J’indique à notre assemblée, j’en suis sûr bienveillante, que j’ai autorisé son rapporteur M. Tarek Rezig à prendre un peu plus de temps pour dire un mot en qualité d’adjoint au maire chargé de la Jeunesse de quelques sujets que nous avons évoqués en introduction. M. Rezig vous avez la parole.

 

Tarek Rezig / Adjoint au maire chargé de la Jeunesse : Merci monsieur le Maire, ce sera une remarque qui se trouvera dans ma délibération qui se fondera, enfin mes remarques se fonderont clairement dans la délibération, elles seront clairement à distinguer de la délibération…

 

Donc, chers collègues, mesdames, messieurs, pour les jeunes montreuillois, nos jeunes, nous refusons la fatalité, la résignation, les adversaires de la jeunesse encore trop présents encore dans nos quartiers. Alors c’est m’ensemble du conseil municipal qui a une responsabilité envers ces citoyens en devenir, encore trop peu à s’intéresser de la politique, de la société et trop souvent d’eux-mêmes. Alors nous avons la responsabilité de leur montrer qu’ils peuvent se prendre en main, qu’ils peuvent être source de dynamique positive au sein de la cité, que jeunesse est synonyme d’avenir, de rêve, d’espoir. C’est à partir de cette volonté politique que le service municipal de la jeunesse, en lien avec des acteurs associatifs, privés, institutionnels et citoyens reconnus à travailler à la mise en œuvre de ce projet.

 

Nous allons offrir, plutôt permettre à 6 jeunes en grande difficulté, l’opportunité de s’attaquer à l’ascension d’un 6 000 m, le Licancabur, à proximité du désert de l’Atacama au Chili, à plus de 10 000 km de leur environnement quotidien.

 

L’an passé une opération similaire menée en lien avec les mêmes partenaires a permis à quelques jeunes montreuillois et montreuilloises de gravir les Dômes de Miage. Ce projet a eu des retombées extrêmement positives, axé sur les problématiques écologiques ce séjour a formé de véritables petits ambassadeurs du développement durable et de la transition écologique, énergétique pardon.

 

Cette année, contrairement à l’an passé, les six valeureux citoyens qui ont été choisis pour cette épreuve hors du commun, tout aussi physique que mentale, ce sont six jeunes qui ne fréquentent pas, ou peu, les structures municipales, qui sont oubliés par les institutions et par eux-mêmes, qui sont en pleine fracture sociale, scolaire, identitaire. Ce sont six jeunes que nous sommes allés chercher nous-même car derrière tout cela il y a une orientation claire qui se résume en une phrase : nous leur avons montré qu’ils en étaient capables et ils l’ont fait. C’est la volonté politique affichée de citoyens engagés, d’élus, de militants associatifs, parfaitement intégrés au tissu social et témoins quotidiens de cette situation de déperdition de la jeunesse isolée, de permettre à ces derniers de se prendre en main, en osmose avec leur territoire, leur environnement.

 

Ces jeunes, je les ai rencontrés. Ils vivent le quotidien morose du jeune de cité tel, qu’il existe dans l’imaginaire collectif. Ils se demandent sans le savoir s’ils ont leur place au sein de notre belle république, un sentiment d’abandon donc, un sentiment de délaissement car leur environnement ne leur laisse que peu de perspectives.

 

A nous, élus de la République de leur montrer qu’ils ont toute leur place dans la société, à nous de leur montrer qu’ils peuvent influencer positivement leur environnement car on sait où mène l’indifférence de la société, du politique et des citoyens pour les quelques jeunes à la dérive, cela peut être dangereux, parfois tragique. La vile de Montreuil se propose à travers cette délibération d’essayer de réaliser un exemple national de prise en charge de la jeunesse en difficulté. Je vous propose d’essayer d’en faire un exemple français. Ce n’est pas une formule, la presse a déjà répondue présente pour suivre ce périple montreuillois. Je vous propose et surtout pour ces jeunes de refuser la fatalité de leur état, que celui-ci soit putatif ou réel, je vous propose de tendre la main à ceux qui sont concrètement nos prochains. Je vous propose de poser le premier rempart à l’extrêmisme, l’ouverture au monde.

 

Pour se faire, il faut leur montrer autre chose que ce qu’ils connaissent, leur montrer de l’espace pour bouger, pour penser, pour s’évader. C’est évidemment et naturellement avec regrets que nous pouvons offrir cette chance qu’à si peu d’entre eux mais d’une part le choix d’un nombre restreint est une manière de les isoler afin qu’ils parviennent plus facilement à s’évader de leur quotidien et, d’autre part, l’expérience du Mont Blanc nous a montrée que cette expédition tant, géographique que spirituelle, pouvait profiter à tous au retour de ces quelques héros, d’autant que s’ils ne sont six à avoir cette chance, le conseil doit aussi savoir que ce projet va concrètement profiter à une centaine de jeunes du quartier Bel Air-Grands Pêchers car une fois par semaine, en amont de leur départ, ils seront tous réunis pour être sensibilisés aux gestes écologiques et aux enjeux de la transition énergétique. Une manière de transformer le gris en vert, de leur permettre de s’évader un peu.

 

C’est aussi une manière pour les jeunes qui fréquentaient déjà l’antenne Bel Air-Grands Pêchers de se solidariser avec ce projet et pour les six sélectionnés de redécouvrir les structures municipales de la jeunesse qu’ils ne fréquentaient pas ou plus. Un premier pas vers le retour à la confiance dans les institutions, les structures locales et le pacte républicain.

 

Notre projet ne se limite pas en effet à un coup de pub, que certaines âmes malintentionnées pourraient penser. Il ne s’agit pas d’emmener en promenade quelques jeunes pour leur simple plaisir, il s’agit d’une approche globale, ou plutôt transversale car nous agissons avec les centres sociaux, la mission locale, rue et cité, des sociétés privées telles que ERDF et Carrefour, pour nous permettre d’assurer le suivi de ces six jeunes. Un suivi qui se prolongera jusqu’à l’objectif atteint. Encore une fois l’expérience Mont Blanc nous a montrée que nous étions dans la bonne direction et nous avons, nous allons, nous devons continuer à approfondir ce type d’actions. A leur retour ceux qui diront à leurs camarades « C’est possible », ils auront créé la dynamique attendue et tous les jeunes qui s’en sentent capables se prendront en main, dans l’échange et la solidarité plutôt que de continuer à se complaire dans l’isolement, l’oisiveté. Il faut y croire, s’investir, s’accrocher, car l’ouverture au monde est le seul moyen de panser ces fractures politiques et identitaires. C’est cette avenir pour notre jeunesse que vous propose en votant favorablement à cette délibération, merci.

 

M. Le Maire / Patrice Bessac : merci beaucoup M. Rezig. Merci. Alors M. Norbelly, non M. Rahmani.

 

M. Rahmani : merci. Bien sûr que notre groupe est favorable à cette délibération mais je voudrais simplement remercier M. Hedrich ainsi que l’ensemble des partenaires à ce projet car comme vient de le dire M. Rezig, ces jeunes vont garder à l’esprit ce magnifique voyage et donc voilà. Je voulais en profiter pour remercier l’ensemble des partenaires, le SMJ et en particulier M. Djamel Bouda, merci.

 

M. Le Maire / Patrice Bessac : merci pour eux. Nous passons à présent au vote. Contre ? Abstention ? Unanimité. Je vous remercie. Nous passons maintenant à l’attribution de subvention… Vous êtes le premier  vote unanime M. Rezig.

 

Assemblée : bravo, bravo, ça s’arrose…

 

M. Le Maire / Patrice Bessac : bravo.

 

 

 
18.02.15 - Soirée spéciale à Montreuil ! Version imprimable Adresse Email

 

Soirée Spéciale à Montreuil 

 Mercredi 18 février à partir de 18h aura lieu une soirée évènement au centre sportif Arthur Ashe à Montreuil : "Première Mondiale avec des Jeunes de Montreuil : Traversée du désert d'Atacama en autonomie".
Venez nombreux... Entrée libre.
http://www.charleshedrich.com/images/ACTU2015/affiche%20soir%E9e%20montreuil%20png.png

 Pour en savoir plus sur l'Opération Atacama avec les Jeunes de Montreuil, cliquez ici !

 
Une soirée dans le désert à Combloux ! Version imprimable Adresse Email

 Soirée Evènement à Combloux !

 Jeudi 29 janvier aura lieu à l’Office du Tourisme de Combloux (74), avec Radio Mont Blanc en partenaire principal, une soirée « Première Mondiale : Traversée du désert d’Atacama ».

 

http://www.charleshedrich.com/images/ACTU2015/soir%E9e%20%E0%20combloux%20png.png

 

 

 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 36 - 40 sur 402
 
up
up