Français
Newsletters
Fête à Saint Nicolas de Véroce le samedi 17 Mars 2007 Version imprimable Adresse Email

Fête à Saint Nicolas de Véroce le samedi 17 Mars 2007

 

Charles Hedrich, après l'ascension de l'Everest le 17 mai 2006 et le record de la traversée de l'Atlantique à la rame le 23 Janvier 2007 en 36 jours   et 6 heures, a repris le ski intensément. En effet, il participe activement à l'entrainement de ses trois fils en compétition.

 

Les résultats ne se sont pas fait attendre. Frantz (le plus petit, poussin 1) était sur la plus haute marche du podium le samedi 17 Mars dernier pour la demi finale des mini coupes à la cote 2000. Dimanche 18, il est sur le podium avec la troisième place pour la finale toujours à Megève. Ces courses regroupaient tous les enfants de la région avec plus d'une centaine de participants.

Lire la suite...
 
RECORD DE VITESSE POUR LE FRANÇAIS CHARLES HEDRICH Version imprimable Adresse Email

Charles est parti le 18 Décembre 2006 de Dakar au Sénégal. Il a touché le sol de la forêt amazonienne au nord du Brésil le 23 Janvier à 15 heures 25 UTC soit 36 jours et 6 heures pour ce record de  traversée de l’Atlantique en solo.

Charles a fini sa traversée avec entrain. Il a remonté l’Amazone en longeant sa rive Nord afin de toucher terre. La dernière nuit, il a du franchir un haut fond et aurait pu se renverser.

Lire la suite...
 
Sprint final ! Version imprimable Adresse Email
  Charles est parti le 18 Décembre 2006 de Dakar au Sénégal. Il est parfaitement concentré sur sa vitesse. Il cherche à aller le plus vite possible entre l'Afrique et l'Amérique du Sud, c'est la définition du record que l'Océan Rowing contrôle par balise ARGOS.   ça y est,  la dépêche AFP est tombée : Charles arrive !!  La zone est définie. «Elle se situe à 200 miles au nord de l’Amazone. Le bateau d’assistance viendra me chercher de Bélem ».

Charles est donc en train d’établir un nouveau record de traversée de l’Atlantique à la rame d’Est en Ouest sur un nouvel itinéraire.

Lire la suite...
 
Bilan après 21 jours d'Atlantique à la rame Version imprimable Adresse Email
Charles, après s'être amariné pendant deux ou trois jours, mange beaucoup moins que les 10 000 Kcal prévues par jour. Il ne se sert pratiquement pas de son réchaud et cuisine la nourriture déshydratée à froid, la plupart du temps.
Sur son canot de 6,16 m, il reste souvent dehors car "en cas de chavirage ce sera plus pratique ". En effet si le canot se retournait, Charles devrait ouvrir son hublot sous l'eau, plonger, refermer le hublot et ensuite peser sur la dérive pour remettre le canot debout avant de remonter à bord.
Soucieux avant le départ des petits bobos éventuels, il semble pour l'instant toujours en grande forme générale ni les mains, ni les pieds, ni les genoux, ni surtout le postérieur ne se manifestent trop.  
L’habitacle est pourtant réduit. Un rapide calcul évalue à 3 ou 4 m2 sa surface de vie. Une salle de sport grand luxe pour ramer avec le ciel pour témoin en un mot le pont où il est difficile de tenir debout. L’intérieur, un espace pour dormir 1,94 m par 1m, bordé de bacs à rangement très fonctionnels et une cuisine où Charles peut s’asseoir. En effet, le  hublot donne une grande clarté a cet espace et permet à Charles de relever la tête. L’espace technique se compose du dessalinisateur et du tableau électrique avec GPS et Téléphone et quelques rangements pour le matériel. Charles s'est bien adapté à ce nouveau sport qu'il pratique de puis un peu plus de deux mois maintenant.
L'entraînement sur la mer à La Rochelle n'avait cependant rien à voir en terme de vagues. Parfois, il ne peux pas ramer car il est trop ballotté.
Le canot au ras de l'océan permet de vivre la mer dans toutes ses dimensions : la taille des vagues, leur régularité, leur croisement et aussi les courants favorables ou contraires.
Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 41 42 43 44 Suivante > Fin >>

Résultats 345 - 350 sur 350
 
up
up