Français
30.11.16 - World Kayak Tour, Charles Hedrich parrain de Jean-Michel Niobé Version imprimable Adresse Email

http://www.charleshedrich.com/images/NL2016/nl%2030.11.16%20image.png

 

 

Pendant ce temps là…

Notre chronique Vendée Globe ! Cette semaine : les dangers. « On ne sait jamais, on peut ne pas revenir de ce truc », a lâché Sébastien Destremau (skipper du voilier avec lequel Charles Hedrich a réussi le Vendée Globe en pirate) au micro de France Inter. On l’oublie parfois mais avec plus de 40 000 km à travers toutes les mers de la planète, « l’Everest des mers » est considéré comme une course « extrême ». Et son histoire n’a pas démenti avec plusieurs drames et la mort de 3 marins depuis ses débuts en 1989 : Nigel Burgess, Mike Plant et Gerry Roufs. Résultat, Sébastien Destremau a rédigé son testament avant de prendre le départ aux Sables-d’Olonne le 6 novembre dernier. Un danger accru pour Charles Hedrich en 2004-2005, alors hors course, sans assistance, sans assurance et avec un mandat d’arrêt international, comme il le raconte dans son autobiographie, Sur tous les terrains du Monde : « Le baptême du grand sud a lieu dès le passage du cap de Bonne-Espérance. Dans une tempête, une déferlante couche le bateau. Les voiles, le mât sont dans l’eau.  Heureusement, une vague le redresse sans conséquences. L’inquiétude de la casse matérielle ne me quitte jamais […] de toutes mes expéditions, je n’ai jamais été aussi prudent. »

 

World Kayak Tour

Charles Hedrich parrain de Jean-Michel Niobé

 

Le World kayak tour (WKT), c’est quoi ?

Un tour du Monde… à la pagaie ! En bref, réaliser un tour du monde de 27 000 miles, sur la route du Vendée Globe, en kayak avec 8 escales et une assistance en mer. Durée : 2 ans. Départ programmé : août 2018. Budget : 500 000 €.

 

Le saviez-vous ? Quelle est la route du Vendée Globe ?

Sables-d’Olonne/Sables-d’Olonne (France), elle fait le tour de l’Antarctique en laissant les 3 caps (Bonne-Espérance, Leewin et Horn) à bâbord (à gauche). Des bouées de passage ou des portes virtuelles sont placées pour créer un parcours côtier et obliger les concurrents à ne pas descendre trop au sud du pôle sud avec le risque de percuter les icebergs ou growlers.

 

WKT : qui se cache derrière ?

Cette aventure c’est Jean-Michel Niobé qui va la réaliser. Né à Angers, ce vendéen d’adoption est un passionné de kayak depuis l’âge de… 8 ans ! Pourquoi ? « Ce sport m’anime. Il paraît simple mais demande : Expérience, ténacité, patience et combativité », explique-t-il. Mais cette expédition ne sera pas la 1ère. Jean-Michel Niobé détient déjà quelques records : l’intégrale de la Loire du Mont Gerbier à Saint-Nazaire / 1020 km en 10 jours (2010) et le record de la traversée Ajaccio/Nice en 26h19 en kayak surf ski (2014).

http://www.jeanmichelniobe.fr/

 

Charles Hedrich parrain

Rameur océanique (record de vitesse sur l’Atlantique, 1er aller-retour non-stop sur l’Atlantique, 1er passage du Nord-Ouest, 1er Tour de France), c’est naturellement que Charles Hedrich a accepté d’être l’un des parrains du World Kayak Tour de Jean-Michel Niobé. D’autant qu’ils ont un point commun : Michel Meulnet (Searout) : leur routeur ! http://www.searout.fr/

 

Rendez-vous au Salon Nautique de Paris

Envie de découvrir toutes les dernières innovations et de célébrer l’histoire du nautisme ? Le Salon nautique de Paris c’est LE rendez-vous incontournable depuis 1962. Cette année, la 56e édition aura lieu du 3 au 11 décembre Porte de Versailles et le World Kayak Tour aura son stand (pavillon 1 stand L47).  Jean-Michel Niobé sera, bien entendu, sur place pour présenter son projet. Pour l’occasion, Charles Hedrich, l’un des parrains, sera également présent avec le Rameur des Glaces, canot avec lequel il a réussi le 1er passage du Nord-Ouest et le 1er passage du Nord-Ouest et le 1er Tour de France à la rame, les 3 et 4 décembre ainsi que mercredi 7 décembre à partir de 15h. Pensez à faire dédicacer son autobiographie, Sur tous les terrains du Monde !

 

 

 
< Précédent   Suivant >
 
up
up