Français
14.12.16 - Charles Hedrich : rencontre avec Robert Marchand Version imprimable Adresse Email

http://www.charleshedrich.com/images/NL2016/nl%2014.12.16%20image.png

 

Pendant ce temps là…

Notre rendez-vous hebdomadaire Vendée Globe ! Les 2 leaders de cette édition 2016, Armel Le Cléac’h et Alex Thomson, sont maintenant près du Cap Horn où ils vont pouvoir souffler un peu… Un « repos » attendu, le 1er ayant même déclaré : « Je me suis demandé si ça allait s’arrêter un jour ».  De quoi parle-t-il ? Des célèbres mers du sud bien sûr ! Situées entre le cap de Bonne-Espérance et le Cap Horn, elles sont considérées comme le révélateur de la course. Avec elles, pas de surprise : des dépressions qui se succèdent, une mer désordonnée, des grandes houles, des coups de vent de 60 à 90 km/h, des tempêtes, le froid, l’humidité… En 2004, c’est en pirate, sans assistance (pas même celle de la course) et sans assurance que Charles Hedrich a affronté ces mers hostiles. Dès le passage du cap de Bonne-Espérance, dans une tempête, une déferlante couche son bateau, « les voiles et le mât sont dans l’eau. Heureusement, une vague le redresse sans conséquence », raconte-t-il dans son autobiographie, Sur tous les terrains du Monde. Il lui faudra quasiment un mois pour sortir de cet « enfer des mers du sud ».

 

 

Charles Hedrich

Rencontre avec Robert Marchand

 

Il en parle depuis longtemps…

Difficile de passer à côté… vous l’avez sans doute déjà entendu ou lu quelque part… À chaque fois qu’on lui pose la question sur ses prochains défis, Charles Hedrich précise, quasiment à chaque fois, que le 42e, prévu à date certaine (le 3 mars 2058) sera de battre le record de l’heure à vélo des plus de 100 ans détenu par Robert Marchand. D’ailleurs il conclue même son autobiographie, Sur tous les terrains du Monde, avec ça !

 

Hedrich vs Marchand : LA rencontre !

Le hasard fait bien les choses ! Il y a quelques jours, Charles Hedrich a été interviewé par une jeune homme qui venait d’interviewer un certain… Robert Marchand ! L’occasion était trop belle. Ni une, ni deux, les deux sportifs ont été mis en contact et c’est lundi 12 décembre que le grand jour est arrivé ! C’est à Mitry-Mory (Seine-et-Marne), au domicile du centenaire, que la rencontre a eu lieu. « Ce fut très chaleureux », nous a confié l’aventurier, épaté par la motivation toujours vivace de Robert Marchand qui, à 105 ans et malgré une armoire déjà bien remplies de coupes, ne compte pas s’arrêter là !

 

Robert Marchand, c’est qui ?

Né le 26 novembre 1911 à Amiens (Somme), Robert Marchand est un cycliste centenaire. En 1925, il achète son 1er vélo mais, malgré son talent, sa taille pose problème pour devenir professionnel : il est trop petit (1.70 m). Il s’essaye également à la boxe, sans succès, et à la gymnastique, avec beaucoup plus de réussite : en 1924, il décroche le titre de champion de France de la Pyramide et en 1934, il devient moniteur. Il parait, qu’aujourd’hui encore, il la pratique régulièrement ! Il faudra attendre 1978, soit ses 67 ans, pour qu’il reprenne sérieusement l’entraînement à vélo. Depuis, son palmarès ne cesse de s’accroître !

 

Son palmarès en bref :

8 Bordeaux / Paris, 4 Paris/Roubaix, 1 Ronde Picarde, 1 Paris/Moscou à 81 ans, 12 Ardéchoise dont la 1ère à… 88 ans, le record de l’heure cycliste sur piste des plus de 100 ans…

 

Un nouveau record pour 2017 ?!

Le 17 février 2012, Robert Marchand établit avec 24,1 km le record de l’heure cycliste sur piste dans une catégorie spécialement créée pour lui par l’union cycliste internationale : les plus de 100 ans ! Le 31 janvier 2014, il bat son propre record avec 26, 927 km. Le 4 janvier prochain, il tentera la meilleure performance dans l’heure dans la catégorie plus de 105 ans. Rendez-vous à 16h au vélodrome fédéral de Saint-Quentin-en-Yvelines (78).

 

Robert Marchand : 3 anecdotes pour en parler  

 

1/ À 14 ans, il remporte sa 1ère course à vélo à Claye-Souilly sous un faux nom… La raison ? Il fallait avoir au moins 15 ans pour y participé ! 2/ En 2011, alors qu’il participe à l’Ardéchoise, il chute en voulant éviter un camion. Il est légèrement blessé et évacue. Résultat, en son honneur, le col de 911 m adopte son nom : le col Marchand ! 3/ Nous restons en 2011. Le centenaire doit recevoir la médaille d’or de la Jeunesse et des Sports. La ministre est alors Roselyne Bachelot (UMP). Par conviction politique (lui est communiste), il refuse de la recevoir de sa part. C’est donc Corinne Dupont, maire communiste de Mitry-Mory qui la lui remet.

 

Des idées cadeaux pour Noël ?

102 ans et toujours en piste !, Robert Marchand, Éditions Phénicie.

Sur tous les terrains du Monde, Charles Hedrich, Éditions du Trésor.

 

 

 
< Précédent   Suivant >
 
up
up