Français
17.02.17 - Passage du Nord-Ouest : Les "Smoking Hills" Version imprimable Adresse Email

 http://www.charleshedrich.com/images/NL2017/nl%2017.02.17%20image.png

 

 

PENDANT CE TEMPS-LÀ…

Charles Hedrich donnera deux ciné-conférences Connaissance du Monde à Paris avec son film « Sur tous les terrains du Monde », commenté en direct par l’aventurier, la semaine prochaine. Alors pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, c’est le moment de se rattraper ! Il sera :

Lundi 20 février au cinéma Chaplin Denfert à 20h45

Mardi 21 février, au cinéma Chaplin Saint-Lambert à 20h45

VENEZ NOMBREUX…

 

 

Passage du Nord-Ouest

Les « Smoking Hills »

 

 

Les Smoking Hills c’est quoi ?

Non ce n’est pas une île volcanique… Aucun autre endroit connu sur la Terre n’offrirait les mêmes caractéristiques et le même spectacle. Situées près du cap Bathurst au nord du Canada sur le mythique Passage du Nord-Ouest, ces collines constituées de schiste bitumeux brûlent (impossible de savoir depuis combien de temps) : ce sont les dépôts de souffre et de lignite (roche sédimentaire composée de restes fossiles de plantes) qui enflamment les hydrocarbures. Il s’agirait de fumées acides.

 

C’est Franklin qui les a découvertes !

Ce « paradis géologique », comme beaucoup aiment le qualifier, aurait été découvert par John Franklin en 1826 lors de sa 2nde expédition terrestre. En tout cas, leur nom « smoking hills » vient de lui ! Le navigateur britannique les aurait vues depuis une falaise à une distance assez éloignée pour ne pas être pris par les fumées.

 

L’info en + :

Terror, le 2nd navire de l’expédition Franklin, disparu en 1846 a été découvert en septembre dernier. Les 2 navires (Terror et Erebus) avaient sombré dans l’océan arctique après être restés coincés (entre l’île du Roi Guillaume et l’île Victoria) pendant 1 an et demi dans les glaces. Les 129 membres d’équipage avaient fini par abandonner les navires. Mais aucun, y compris John Franklin, n’avait survécu. L’Erebus avait été retrouvé en 2014 à environ 11 m sous le niveau de mer.

 

Charles Hedrich nous en a déjà parlé…

Souvenez-vous… été 2014, saison 2 du 1er passage du Nord-Ouest à la rame, il racontait : « j’étais en train de ramer, au départ de Tuktoyaktuk, pas très loin après, je vois des fumées loin à l’horizon, je me dis c’est bizarre je suis sur des zones totalement inhabitées, donc je me détourne un peu, je vais voir ce qui se passe. C’était des fumées qui sortaient de terre. » Aucune indication sur ses cartes, aucune information sur la zone… Charles Hedrich débarque alors sur cette petite crique « totalement surréaliste » pensant lui aussi qu’il s’agit d’une île volcanique. « Un paysage est à couper le souffle, des mouvements de terrains de toutes les couleurs baignés par une mer turquoise avec des fumées sortant de terre. J’accoste dans cette petite crique et je tracte mon rameur de 160 kg sur la berge. Tout d’un coup en me retournant, je vois des traces d’ours polaires partout sur la plage. Je remets mon canot à l’eau et je me contente du spectacle depuis mon bateau. » Lui qui pensait profiter des fumées pour sécher ses vêtements…

 

 

 

 
< Précédent   Suivant >
 
up
up