Français
29.06.17 - Everest, Expédition Nettoyage Version imprimable Adresse Email

http://www.charleshedrich.com/images/NL2017/nl%2029.06.17%20image.png

 

 

PENDANT CE TEMPS-LÀ…

C’est ce week-end qu’auront lieu les animations Respectons la Terre au Lac de la Liez (52). Au programme : samedi soir, projection du film « Sur tous les terrains du Monde », commenté en direct par Charles Hedrich, au Fort de Peigney et, dimanche, à partir de 10h, course en relais multisport. Les équipes devront s’affronter sur un parcours aller et un parcours retour de 3 km de rame, 14 km de vélo et 5 km de course à pied. Bonne humeur au rendez-vous. Qui gravira le haut du podium ? La réponse la semaine prochaine !

 

 

 

Everest

Expédition Nettoyage

 

 

Pourquoi ?

C’est l’ONG française, Montagne et partage, qui a eu l’initiative Depuis 1953 et la 1ère ascension réussie du toit du Monde, plus de 14 000 alpinistes ont tenté l’aventure (4 000 seulement seraient arrivés au sommet). Résultat, les mœurs ont beau avoir évolué, les déchets s’accumulent. D’autant qu’il y a aussi des vieux déchets qui ressortent après des années sous l’action des glaciers et des avalanches. En 2012, le documentaire « Un nuage sur le toit du Monde » d’Agnès Moreau révélait que l’Everest connaîtrait des taux de pollution similaires à ceux de Grenoble. Pire encore, en 2010, des scientifiques auraient trouvé des traces de cadmium et d’arsenic, en quantité supérieure au niveau acceptable, dans des échantillons de neige prélevés sur l’Everest.

 

Le gouvernement népalais a lancé la « prime aux déchets »

Depuis 2014, le gouvernement oblige les grimpeurs à adopter une attitude responsable en versant une caution de 3 600 euros. Et pour la récupérer, il faut ramener 8 kg de détritus, soit le poids moyen de déchets par ascension.

 

Expédition « Everest Green »

Printemps 2017, une équipe menée par l’ONG Montagne et partage a décidé, elle aussi, de prendre le problème à bras-le-corps. Composée de 23 personnes, dont 16 sherpas, elle a sillonné l’Everest pendant 38 jours pour collecter les ordures. Résultat : 5,2 tonnes de déchets ont été ramenés à dos de yacks. Les détritus en métal ont ensuite été envoyés par hélicoptère ou par camion à Katmandou pour être recyclés. Papiers, pastiques, toiles de tente et cordages ont été brûlés à Nemche Bazaar, celle qu’on appelle « la capitale des sherpas », à 3 440 m d’altitude.

 

Une belle initiative mais pas une 1ère

Ce n’est pas la 1ère fois que ce type d’expédition est organisée. En 2010, le projet « Saving Mount Everest » avait déjà récolté 10 tonnes de déchets et avaient mis en place 15 installations de traitements des déchets afin de préserver le parc national Sagarmatha qui englobe la partie sud de l’Everest.

 

Les opérations Respectons la Terre

C’est pour sensibiliser à ce type d’actions que Respectons la Terre organise depuis 2012 des opérations pleine nature avec des jeunes en difficulté. Le meilleur moyen de leur donner envie de respecter la nature c’est de les immerger ! Résultat, il y a eu les opérations Mont Blanc (2012), Dômes de Miage (2014), Atacama (2015) et Baie de Somme (2016).  Pour en savoir plus :

http://www.charleshedrich.com/index.php?option=com_content&task=view&id=2980&Itemid=206

 

 

 

 
< Précédent   Suivant >
 
up
up