08.01.16 - Everest : Mallory et Irvine sont-ils allés au sommet ?

 http://www.charleshedrich.com/images/NL2016/nl%2008.01.16.png

 

Pendant ce temps là…

Pour la 1ère fois en 41 ans, aucun alpiniste n’aura gravi le sommet de l’Everest en 2015. Cela s’explique par une saison particulièrement compliquée… Pour rappel : en avril dernier, un séisme provoquait des avalanches, bilan : au moins 22 morts sur l’Everest côté népalais.

 

 

Everest : Mallory et Irvine sont-ils allés au sommet ?

Le plus grand mystère de l’Histoire de l’alpinisme

 

 

Á la conquête du Toit du Monde :

Printemps 1924, George Mallory (38 ans) et Andrew Irvine (21 ans) participent à la 3ème expédition britannique pour l’ascension de l’Everest. Le Népal étant l’époque interdit aux occidentaux, ils sont donc au Tibet sur la voie nord. En 1922, George Mallory avait déjà participé à une expédition sur l’Everest qui s’était arrêtée suite à la mort de 7 sherpas dans une avalanche, les 1ers morts enregistrés sur ce 8 000. Les 2 hommes partent du dernier camp établi (environ 8 200 m) en direction du sommet de l’Everest. Noel Odell, leur compagnon d’expédition, affirme les avoir vus à 12h50 dans l’ascension d’un des ressauts de la crête nord, progressant vers le sommet aux environs de 8 500 m (version qu’il maintiendra jusqu’à sa mort). Le temps se bouche quelques minutes plus tard. Ce sera la dernière fois que le duo sera vu vivant.

 

Ont-ils réussi à atteindre le sommet ? Les ingrédients du mystère :

 

En 1933, le piolet d’Andrew Irvine est retrouvé à 8 400 m.

 

• En 1999, le corps de George Mallory est retrouvé à 8290 m avec quelques éléments troublants au passage : 1/ la photographie de Ruth Turner (son épouse) qu’il devait enterrer au sommet est absente alors que son corps et ses vêtements sont en excellent état de conservation. 2/ ses lunettes de montagne et sa montre cassée arrêtée à 1h sont retrouvées dans sa poche, laissant penser qu’ils seraient morts dans la nuit, probablement à 1h du matin, soit 12h après leur départ. Il est donc improbable qu’ils aient été encore en chemin pour le sommet à la tombée de la nuit. 3/ les doigts de sa main ne sont pas gelés. Ils n’ont donc pas dû être bloqués dans de mauvaises conditions avant de mourir.

 

• En 1975, un alpiniste chinois rapporte avoir aperçu un corps d’alpiniste britannique lors de l’expédition chinoise de 1960 près de l’endroit où fut retrouvé le corps de George Mallory. Seulement la position du corps et la blessure sur la joue qu’il avait mentionnés ne correspondent pas. Il pourrait alors s’agir du corps d’Andrew Irvine.

 

• En 2010, lors d’une interview chez Elisabeth Hawley (journaliste américaine qui répertorie toutes les expéditions himalayennes), la photographie d’une femme attire l’attention du journaliste. Sans réponse satisfaisante de la principale concernée, le reporter aurait alors mené son enquête et découvert qu’il s’agissait de la fameuse photographie de Ruth Turner. Pour certains, elle aurait été trouvée en 1975 à quelques dizaines de mètres du sommet par une expédition chinoise.

 

Á ce jour, toujours aucune trace du corps d’Andrew Irvine, ni des 2 appareils photo qu’ils avaient emmenés.

 

Ont-ils réussi à atteindre le sommet ? Les sceptiques :

Beaucoup de grimpeurs actuels, dont Reinhold Messner, estiment qu’il n’est pas possible que les 2 hommes aient été capables d’escalader le difficile second ressaut de la crête nord qui se passe à l’aide d’une échelle en aluminium placée par les chinois lors de leur expédition en 1975. Et ce, même si George Mallory était réputé pour avoir surmonter un obstacle semblable dans Le Nesthorn.

 

En aparté :

C’est sur la même voie, la voie nord que Charles Hedrich a atteint le sommet de l’Everest le 17 mai 2006.

 

Et s’ils étaient vraiment les 1ers à avoir atteint le sommet de l’Everest ?

Cela remettrait en cause l’Histoire de l’alpinisme telle que nous la connaissons. L’Annapurna ne serait pas le 1er 8000 (1950), Edmund Hillary et Tensing Norgay ne seraient pas les 1ers à avoir atteint le plus haut sommet du monde (1953), … D’ailleurs, Edmund Hillary aurait dit un jour : « Mallory est peut-être parvenu au sommet de l'Everest en 1924, mais je suis le premier a en être redescendu vivant ». Pour rappel : les alpinistes considèrent une ascension victorieuse lorsque le sommet est atteint et que l’on redescend vivant.

 

Connaissez-vous : les 4 mots les plus célèbres de l’Histoire de l’alpinisme ?

« Because it is here » (Parce qu’il est là) : réponse de George Mallory le 18 mars 1923 à un journaliste du New York Times qui lui demandait pourquoi avoir escaladé l’Everest.