17.03.17 - Pierra Menta : LE rendez-vous du ski-alpinisme

http://www.charleshedrich.com/images/NL2017/nl%2017.03.17%20image.png

 

PENDANT CE TEMPS-LÀ…

C’est dans le désert d’Atacama que la NASA vient de lancer la 2e session d’entraînement d’un robot qui sera chargé de trouver des traces de vie sur Mars en 2020. La raison : ses conditions climatiques extrêmes et sa forte présence en UV en feraient un environnement proche de la planète rouge. Pour rappel : en 2015, Charles Hedrich a réalisé la 1ère traversée du désert d’Atacama en autonomie sans ravitaillement. Prêt pour Mars ?!

 

Pierra Menta

LE rendez-vous du ski-alpinisme

 

 

La Pierra Menta, un défi unique :

10 000 m de dénivelés positifs (plus que pour monter au sommet de l’Everest), 15 sommets à plus de 2000 m, des descentes vertigineuses... et le tout sur 4 jours : voilà c’est ça la Pierra Menta ! Une course mythique de ski-alpinisme durant laquelle s’affrontent 200 équipes de 2 personnes (femmes, hommes ou mixtes), soit 400 sportifs au total, parmi lesquels les grands noms de la discipline. C’est un rendez-vous incontournable qui a lieu chaque année en mars, depuis 1986, à Arêches-Beaufort (Savoie) sur les pentes du Grand Mont. Avec d’autres (la Patrouille des Glaciers, le Tour du Rutor, le trophée Mezzalama, l’Altitoy et l’Adamello ski raid), elle fait partie d’une compétition internationale par étapes qui s’appelle la Grande Course.

 

Rattrapage : le ski-alpinisme c’est quoi ?

On l’appelle ski de randonnée, ski de montagne ou encore ski de printemps, mais l’appellation officielle retenue par le Ministère des Sports en 2008 c’est ski-alpinisme. Il s’agit en fait d’une discipline qui en compile plusieurs : la randonnée pour la découverte de la montagne, l’alpinisme pour les techniques de sécurité, le ski de fond pour le plaisir du geste et le ski de piste pour la technique de descente. En bref, le principe est simple : monter par ses propres moyens (sans remontées mécaniques) en dehors des zones damées pour redescendre à ski. Concrètement, pour la montée : il faut placer des peaux de phoque sous les skis (elles glissent dans le sens de la montée et bloque le recul dans le sens inverse) et libérer la fixation arrière ; pour la descente : il faut retirer les peaux de phoque et enclencher l’arrière des chaussures dans la fixation sur le ski. Il serait 85 000 pratiquants en France.

 

L’édition 2017, ça a donné quoi ?

Elle avait lieu du 8 au 11 mars.  Pas de grosse surprise cette année, si ce n’est le forfait de Mathéo Jacquemoud qui devait faire équipe avec Kilian Jornet. Il a annoncé le 8 mars qu’il mettait fin à sa carrière. Côté résultats, chez les dames, c’est le duo Laëtitia Roux/Emelie Forsberg qui est arrivé en 1er avec près de 18 min d’avance sur les 2nds. Du côté des hommes, ce fut la 4e victoire pour le duo italien Matteo Eydallin/Damiano Lenzi.

 

Le saviez-vous ?

La Pierra Menta c’est une course mais c’est surtout un sommet de 2714 m !

 

Charlie est passé par là !

Si Charles Hedrich est un aventurier, il n’en est pas moins un compétiteur, d’où l’appellation « sportif aventurier » !  En 2011, il décide donc de participer à 3 courses de référence : l’Ultra Trail du Mont Blanc, l’Ironman de Nice et… la Pierra Menta ! Il fait équipe avec Marc Rosaz qui l’a déjà courue. « Nous sommes au départ le 17 mars dans le parc coureur. Je commence alors à réaliser l’étendue de la tâche. Les participants ont tous l’air particulièrement affûtés. J’ai 53 ans, j’essaie de repérer quelques quinquagénaires sans succès », raconte-t-il dans son autobiographie, « Sur tous les terrains du Monde ». Finalement, le rythme sera trouvé et ils termineront à le 171e place avec un temps cumulé de 16h15.

 

Culture G : ça vient d’où ?

De Norvège ! Les 1ères traces dateraient des années 1770. Le ski-alpinisme fut longtemps réservé aux militaires pour se déplacer en montagne avant de prendre son essor dans les années 1950.

 

Laëtitia Roux, la reine du ski-alpinisme

Avec 113 médailles d’or au total, c’est la française la plus titrée et pourtant elle n’est pas la plus célèbre. Exclue du sport-études ski alpin à 16 ans après une mauvaise saison, elle se reconvertit dans le ski-alpinisme. En 2006, elle participe à sa 1ère compétition et la remporte. Depuis, c’est le raz-de-marée ! Cette année, c’est sa 7e victoire à la Pierra Menta, plus qu’à 1 victoire du record de Claudine Trecourt… Du côté des hommes, ils sont 3 à avoir 4 victoires : Kilian Jornet, Matteo Eydallin et Damiano Lenzi… mais pas encore assez pour battre le record de Fabio Meraldi (10 victoires consécutives de 1989 à 2000).