31.03.17 - Chiens de traîneaux, les deux plus grandes courses

http://www.charleshedrich.com/images/NL2017/nl%2031.03.17%20image.png

 

PENDANT CE TEMPS-LÀ…

Hier avait lieu une séance « Sur tous les terrains du Monde » exceptionnelle au Ciné Mont Blanc de Sallanches (74). Charles Hedrich, sur scène, son film à l’appui, est revenu sur son palmarès inédit pendant 1h avant de se prêter au jeu des questions/réponses avec le public venu en nombre. Vous avez raté l’évènement ? Soyez attentifs, peut-être à suivre une prochaine date…

 

 

Chiens de traîneau :

Les deux plus grandes courses

 

 

Un peu d’Histoire :

En 1907 est créé le Nome Kennel Club, le 1er club de sport de traîneau au Monde. En 1908, il organise la 1ère grande course de chiens de traineaux : la All Alaska Sweepstakes. Une course annuelle de 653 km, soit un aller/retour Nome à Candle. 10 éditions se tiendront en avril avant que, faute de compétiteurs en raison de l’engagement des États-Unis dans la 1ère Guerre Mondiale, elle cesse d’être organisée. Depuis, ce type de course s’est développé et aujourd’hui, elles sont 2 à faire référence : la Yukon Quest et l’Iditarod.

 

IDITAROD

C’est une course de 1757 km à travers la Taïga (la forêt boréale) de l’Alaska. Elle a lieu chaque année le 1er samedi du mois de mars. Cette compétition commémore un exploit. En 1925, alors qu’une épidémie de diphtérie frappe Nome, la glace et le blizzard empêchent tout envoi de médicaments par avion ou bateau. C’est finalement traîneau à chiens conduit en relais, comme à la course, qui réussit à leur apporter les médicaments salvateurs. 

 

YUKON QUEST

C’est une course de 1648 km à travers le Grand Nord Canadien et l’Alaska qui a lieu chaque année au mois de février sur la route qu’empruntaient les chercheurs d’or. Les années impaires, les traîneaux partent de Whitehorse (Yukon) pour arriver à Fairbanks (Alaska) et les années paires, la course est dans le sens inverse.

 

Les chiens d’attelage : des sportifs de haut niveau.

Ils doivent allier 2 qualités majeures : l’endurance (pour parcourir de longues distances) et la vitesse. Résultat, tout au long de l’Histoire, les mushers ont cherché les meilleurs croisements : d’abord avec les loups pour la résistance, puis avec d’autres chiens comme les lévriers, les setters anglais ou encore les braques… pour la vitesse. D’autre part, en compétitions, ils doivent être marqués pour éviter les substitutions pendant la course mais aussi être au départ et à l’arrivée. Enfin, des contrôles antidopage sont également effectués sur les chiens et les mushers.

 

LE SAVIEZ-VOUS : C’est quoi un musher ?

Il s’agit du conducteur d’un attelage de chiens. Son nom vient des conducteurs canadiens qui pour faire avancer leurs chiens disaient « marche » en français, « mush » en anglais !

 

C’est au programme de Charles Hedrich !

Les courses de traîneaux à chiens font partie des 41 projets de l’aventurier ! Tout est déjà prévu, il y consacrera 2 saisons complètes : une 1ère pour s’entraîner et participer aux courses qualificatives, une 2nde pour courir l’Iditarod et la Yukon Quest. D’ailleurs l’entraînement a déjà presque commencé avec Corgan, son fidèle Jack Russell qui l’accompagne sur toutes les disciplines ou presque : ski, alpinisme, rame, course à pied…