04.05.17 - Ours polaire : Emblème du Grand Nord

 http://www.charleshedrich.com/images/NL2017/nl%2004.05.17%20image.png

 

 

PENDANT CE TEMPS-LÀ…

Celui qu’on surnommait « Swiss Machine », Ueli Steck est décédé dimanche 30 avril dans l’Himalaya. Sur place pour tenter d’enchaîner, en 48h et sans oxygène, l’ascension de l’Everest (8 848 m) et celle du Lhotse (8 516 m), il aurait fait une chute mortelle de 1 000 m lors d’une phase d’acclimatation entre le camp I et II du Nuptse (7 861 m). Spécialiste des records de vitesse en solo, en 2015 il avait achevé l’ascension des 82 sommets alpins de plus de 4 000 m en… 62 jours.

 

 

Ours polaire

Emblème du Grand Nord

 

 

Carte d’identité

Classe : mammifère

Genre : carnivore

Lieu de vie : Pôle Nord

Poids : 400 à 600 kg pour les mâles / 200 à 350 kg pour les femelles

Taille : 2 à 3 m de long pour les mâles / 1,8 à 2 m de long pour les femelles

Durée de vie : 20 à 25 ans

Nombre : 20 000 à 25 000

 

Ours blanc vs ours brun : quelles différences ?

La couleur ! Oui, mais pas que…

Le corps, le cou ainsi que le crâne de l’ours blanc sont plus longs que ceux de l’ours brun. De profil, son museau est plus proéminent. En revanche, les oreilles sont plus petites.

 

Un animal parfaitement adapté à son habitat

Son épaisse couche de graisse et sa fourrure, qui absorbe les rayons violets et ultraviolets, l’isolent du froid. Quant à sa peau, de couleur noire, elle lui permet à la fois d’absorber l’énergie lumineuse de façon optimale et de conserver sa chaleur corporelle. Résultat, il est tellement bien isolé qu’à partir de 10°C il souffre de la chaleur et est obligé de se rafraîchir en se prélassant sur la glace !

 

« Comme un poisson dans l’eau… »

L’ours blanc est un excellent nageur, capable de nager en pleine mer à des centaines de mètres de toute terre. Il nage en utilisant ses pattes arrière comme gouvernail et son pelage se gonfle d’air pour augmenter sa flottaison. Sous l’eau, il garde les yeux ouverts mais les narines se ferment lui permettant de retenir sa respiration jusqu’à 2 minutes.

 

Que mangent-ils ?

Aussi à l’aise sur terre qu’en mer, les ours blancs peuvent chasser sur les 2 terrains, même si les phoques constituent la majeure partie de leur alimentation. Dans 1 vie, 1 adulte en mangerait en moyenne 43 ! Un régime alimentaire qui peut leur faire prendre 200 kg de graisse en 1 saison. Et que se passe-t-il quand ils ne trouvent pas de nourriture ? Ils ralentissent leur métabolisme afin d’optimiser leur énergie.

 

! Un animal en danger

Avec le réchauffement climatique, l’espèce serait en voie de disparition et pourrait disparaître d’ici 1 siècle. La raison : le bouleversement de son habitat. Comme la banquise fond, elle devient trop fragile pour supporter leur poids et leur saison de chasse est donc plus courte. Conséquence, leurs réserves seraient insuffisantes pour tenir jusqu’à l’hiver d’après. Autre menace : la chasse. C’est pourquoi des quotas ont été instaurés au Canada (45 par an dans le sud de la baie d’Hudson par exemple). Du côté de son voisin, les États-Unis, c’est un son de cloche « différent » : le mois dernier, Donald Trump a signé un décret autorisant la chasse aux ours et à leurs progénitures, même s’ils hibernent !

 

Les poils de l’ours polaire ne seraient pas blancs : vrai ou faux ?

Vrai. En réalité, ils sont non pigmentés donc incolores, translucides et creux. La couleur que nous voyons serait donc simplement due à la réflexion de la lumière !